Bonjour et bienvenue dans mon petit univers !

Je m'appelle Orianne, j'ai 34 ans. Je vis à Boussy Saint Antoine, dans le 91. Je me déplace souvent en Bretagne, du côté de Dinan.

Inspirée par les contes et légendes, la culture celte, les mondes merveilleux, j'espère réussir à vous transporter dans un univers onirique et féerique. Je m'attache à mettre en scène vos idées, vos envies de magie du mieux que je peux !


Vous pouvez me contacter pour tout renseignement via le blog, ou bien par mail :

orianne.zadra@hotmail.fr

A bientôt !

N° SIRET : 79829687700011


dimanche 7 février 2016

Les trésors enfouis - partie 2

Bonsoir à tous !

Ce soir, je vous propose la deuxième interprétation des Trésors enfouis. C'est cette fois Noémie qui porte les splendides bijoux de l'Encharmée :-)
Cette séance a été très rapide ! Nous étions en décembre, la lumière est tombée extrêmement vite, nous étions en plus en forêt... Bref, une séance éclair !

"Le mystère du cristal bleu

L’on avait jamais vu cristal plus pur. Ses nuances de bleu s’étendaient du ciel de Provence à la mer d’Irlande, étincelant de mille feux. Son éclat était devenu célèbre dans toutes les cours d’Europe, de l’Espagne à la Russie, où l‘on a un jour perdu sa trace. Raspoutine lui-même, l’ayant eu entre les mains, déclara à la Tsarine Alexandra qu’il était porteur du mal, qu’elle devait s’en débarrasser ou le malheur s’abattrait sur sa famille. Malheureusement, Alexandra n’eut guère le temps de s’en défaire, la chute de sa famille et son exil forcé à Ekaterinbourg auront été trop rapides.
Nul ne sait exactement ce qu’il advint de ce bijou, probablement disparu lors du pillage du palais des Romanov à Tsarskoïe Selo.
Il réapparut plusieurs fois au cours du XX° siècle, toujours sur de très courtes périodes. Toutes ses propriétaires connurent un destin funeste, de l’actrice tourmentée à la jeune fille de bonne famille disparue. 
De nos jours, le mystère reste entier. Où est-il ? A qui appartient-il ? Le cristal a à nouveau disparu… Les collectionneurs et superstitieux guettent sa réapparition avec envie et impatience…"

















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire